mardi 8 avril 2008

Tibet Libre

On parle beaucoup du Tibet en ce moment, je vais donc en remettre une couche, vu que hier, il y avait une manif à Strasbourg, place Broglie, dont je vous propose un aperçu vidéo par France 3 Alsace. Je profite des troubles qui ont agité le passage de la flamme olympique en France pour saluer l’action de tous ceux qui ont manifesté. Je voudrais aussi applaudir les politiques qui ont eu le courage de s’élever eux aussi parmi les manifestants. Après tout, il est de notre devoir, nous qui avons la liberté d’expression, de manifester notre mécontentement vis à vis d’une situation connue de toutes et de tous et qui en dépit de cette connaissance, n’évolue pas faute d’une ligne politique claire. Et dans ce combat comme dans bien d’autres, quelle que soit la mobilisation, il ne peut y avoir de résultat sans volonté politique.

Flamme olympique

Que fait la France « pays des droits de l’homme » face à cette crise ? Il semblerait que ce genre de considérations ne soit pas la priorité de la politique gouvernementale actuelle, trop occupée à faire signer des contrats. Espérons que de nombreuses mairies répondront positivement, comme c’est le cas à Strasbourg, à cet appel à placer le drapeau tibétain devant chaque mairie.
A Strasbourg, pas de flamme Olympique mais une "flamme des libertés au Tibet et en Chine".

Trois opérations se sont succédées lundi. Une opération isolée en canoë-kayak sur l'Ill, une flamme des libertés au Tibet et en Chine portée du Palais des Droits de l'Homme à la Place Broglie, un rassemblement sur la même place. Des actes pour réclamer l'arrêt des violences au Tibet et l'envoi sur place d'une mission d'enquête internationale.

La flamme a rejoint la place Broglie où des manifestants s'étaient rassemblés pour protester contre la politique chinoise au Tibet. L'excursion en canoë-kayack est l'oeuvre isolée de professeurs d'éducation physique, qui ont navigué sur l'Ill jusqu'au Parlement Européen en arborant des drapeaux tibétains, en guise de protestation contre la répression chinoise.

Le drapeau tibétain déployé sur la mairie de Strasbourg

Le conseil municipal de Strasbourg a adopté lundi une motion sur le Tibet dont le drapeau sera déployé sur la façade de la mairie en fin de semaine. Le conseil municipal, à l'initiative des conseillers UMP Robert Grossmann et Verts Eric Schultz, a décidé de déployer le drapeau tibétain sur la façade du centre administratif de la mairie jusqu'à la fin des Jeux olympiques de Pékin en signe de soutien des Strasbourgeois au peuple tibétain. Selon le texte de la motion, le conseil municipal dit "déplorer tous les actes de violence commis sur le territoire du Tibet" et "appelle à l'arrêt de la repression qui s'exerce à l'encontre de la population tibétaine". Eric Schultz considère que l'attitude de la municipalité s'inscrit en quelque sorte dans une "tradition", celui-ci rappelant notamment que le dalaï lama a été reçu en 1988 par le maire de l'époque Marcel Rudloff. Une nouvelle manifestation réunissant une centaine de personnes s'est par ailleurs déroulé lundi soir à Strasbourg au cours de laquelle plusieurs dizaines de manifestants se sont couchés sur la chaussée en signe de protestation contre les violences au Tibet, a constaté un journaliste de l'AFP. Sur une banderole on pouvait lire "Liberté pour le Tibet". En Alsace, le drapeau tibétain est par ailleurs présent sur la façade de la mairie de Mulhouse (Haut-Rhin) depuis plusieurs jours, a-t-on appris lundi auprès de la municipalité sans plus de précision.

France 3 Alsace

En lire plus :

En voir plus sur Youtube :
____________________

1 commentaire:

Placa de Vídeo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.