dimanche 21 octobre 2007

El Cant de la Sibil-la

Après les sonorités douces des Medievael Baebes, je vous propose de plonger dans la véritable musique ancienne, avec une pièce de musique religieuse. Pas de la musique grégorienne qui, à défaut de nous être tout à fait familière ne nous est en tout cas pas totalement étrangère non plus, et résonne des sonorités bien connues des églises d’occident. Non. Quelque chose de plus vieux et de plus étonnant.
Le chant de la Sybille est l’une de ces pièces de l’antiquité païenne récupérées par la chrétienté, une pièce liturgique chantée par une femme, une œuvre ou transparait un brassage culturel impressionnant, témoignant d’influences latine, catalane, byzantine, orientales, etc.… Il va sans dire que dans son évolution obscurantiste, l’Eglise tenta de faire disparaître ces chants. Elle y parvint presque. Presque.
Car cette tradition a subsisté à Palma de Mallorca, en Espagne dans le pays Catalan, en raison de son isolement insulaire. Au son mystique de la voix de Montserrat Figueras, je vous invite à écouter quelques extraits de El Cant de la Sibil-la.


____________________

2 commentaires:

Mymy a dit…

Et c'est moi qui t'ai fait découvrir ! ; )

Morigan a dit…

Hum... pas tout a fait. C'est toi qui m'a permis de mettre la main dessus. J'ai découvert El Cant de la Sibil-la pendant mes cours de solphège avec André à Bouxwiller, puis j'en ai à nouveau entendu parler en première année de musicologie. Mais c'est effectivement grace à toi que j'en ai réellement retrouvé la trace.