jeudi 13 décembre 2007

Bloodlines

Logo BloodlinesVampire : The Masquerade - Bloodlines

Editeur : Activision
Développeur : Troika Games
Type : Jeu de Rôle
Sortie : 2004

Sandro m'a parlé il y a peu d'un jeu à coté duquel j'étais passé, et du coup, comme je n'avais jamais touché à l'univers sympatique du Monde des Ténèbres (honte à moi), il m'a conseillé de jouer à Bloodlines. Alors une chose qu'il faut savoir tout de même sur ce jeu, c'est qu'il n'a été patché par Activision que jusqu'à la version 1.2 qui est plus que buguée, mais qu'un beau nombre de correctifs non officiels ont été réalisés (une version 4.4 est sortie il y a peu) par diverses team de fans plutôt travailleurs qui ont redonné au jeu une fluidité acceptable et corrigé de nombreux bugs. Bref.


Malkavian
Pour ceux qui ne connaissent pas du tout, comme moi il y a peu, l'action se passe de nos jours, dans une version un peu plus dark de notre monde, et plus précisément dans le cas de Bloodlines au sein de la riante ville de Los Angeles. Vous incarnez un vampire ( si si ) fraichement créé sans l'autorisation du chef local de la Camarilla, organisation qui se charge notament de cacher l'existence des êtres surnaturels aux humains ( d'où le nom "la Mascarade") Votre existence est donc une entorse à la troisième règle de cette charmante secte vampirique, ce qui n'ira pas sans poser quelques problèmes.


Le scénario, sans être transcendant est tout à fait sympatique, l'ambiance de jeu très réussie, et si la programmation n'avait pas été effectuée avec les pieds, le gameplay serait lui aussi tout à fait satisfaisant. On pourrait rapprocher le style de jeu à Deus Ex (et non Paladin, Deux Ex n'est pas réllement un FPS). Bref, si vous avez un peu de temps à tuer, n'hésitez pas a plonger dans le Monde des Ténèbres.


Mais de comment sont les vampires dans l’univers de la Mascarade ? Et bien ils sont répartis en clans qui pour diverses raisons, que se soit la malédiction héréditaire proférée par Caïn, ou pour d’autres raisons tout aussi obscures, ont des avantages contrebalancés par de menus inconvénients. Par exemple, le clan Malkavian pour lequels j’ai un faible sont des extralucides à divers degrés, ce qui leur confère une puissante magie de l’aliénation de l’esprit, en contrepartie de quoi ils sont tous frappés de démence, ce qui est très fun à jouer je dois dire, notament lors des dialogues, qui sont grandement influencés par le choix du clan et du sexe choisi.

Jack le pirate brujah

Le style de jeu est assez libre, vous pouvez massacrer tout le monde, jouer aux ombres, utiliser des armes de mêlée, ou des flingues, ou encore vos propres griffes. Bref, on peut se lâcher, mais attention, les combats ne rapportent pas d'expérience, peu importe combien d'ennemis vous terrasserez. La mort d'un Boss ne rapportent de l'XP parce que c'est scénarisé, mais les autres ennemis rarement. De même, il y a peu d'objets dans le jeu, les ennemis en dropent donc très peu. Il y a tout un tas de quêtes annexes en plus des missions du scénario, pour plus de fun ainsi que certains bonus qui ne sont même pas des quêtes, mais qui ajoutent par exemple des posters sur les murs de votre domaine... Un bon jeu en définitif, même si le nombre hallucinant de bugs peuvent rebuter.


Emblème MalkavPour plus d'infos, vous pouvez consulter :
____________________

2 commentaires:

Paladin a dit…

Tiens, un autre FPS ?

Morigan a dit…

No comment...

...

Oh et puis si : Wow aussi c'est un FPS à ce compte là, puisqu'on a la possibilité d'utiliser des armes à feu...